La Magnifique Society arrive à Reims

Magnifique Society, Modern Coma, Reims
La Magnifique Society de Reims

Remplaçant au pied levé l’ancien festival Elektricity, la première édition de la Magnifique Society à Reims promet du lourd.

Pour une première, c’est une belle surprise. Près d’une cinquantaine d’artistes sont à l’affiche du festival la Magnifique Society de Reims.  Le festival durera six jours: trois jours de festival et trois jours d’avant-garde, du 16 au 21 mai.

L’avant-garde? Il s’agit de trois jours dédiées aux sons expérimentaux dans des concerts, des performances ou des installations sonores à travers toute la ville dans des lieux prestigieux (Le Cellier, l’Appart Café, La Cryptoportique, le Palais de Tau, la Comédie de Reims ou encore la médiathèque Falala). Le tout accessible au grand public.

Mais intéressons-nous au festival en lui-même, situé au cœur du parc de Champagne. Le nom n’est pas galvaudé puisqu’il est entouré de grandes maisons de champagne. Un breuvage que l’on retrouvera évidemment au sein du festival au milieu des inévitables food-trucks. Cela changera de la bière.

Une variété artistique épatante

Parmi les têtes d’affiches, on aura droit à une scène variée. Entre le lyrisme d’Agnes Obel, l’electro french touch de Air, le jazz de Gregory Porter et James Cullum ou le rap de Tommy Ca$h, il y en aura pour tous les goûts.

Question musique club, on sera servi avec entre autres Moderat ou Boys Noize. On retrouve aussi avec bonheur la techno de Trentemøller ou les expérimentations électroniques du français Jacques.

D’ailleurs, la scène française est bien servie. On retrouve la magnifique locale de l’étape, Fishbach et sa pop éthérée. Mais aussi la décalée Juliette Armanet, Lescop, la bombe Her, la découverte Requin Chagrin (chouchou du label exigeant La Souterraine). Ce n’est pas fini. Il reste à évoquer la pop jouissive de Paradis, Group Doueh & Cheveu (nos chouchous du moment, inspirés par les airs berbères, on vous en parlera bientôt dans une chronique), Talisco ou le rappeur Lorenzo.

Autre curiosité de la Magnifique Society, un espace entier dédié au Japon: jeux vidéo, bar japonais, projection de films et clips japonais et une énorme délégation d’artistes japonais. Une dizaine d’artistes allant de la pop (Wednesday Campanella) au hip-hop (Dotama) en passant par l’electro (Seiho, De De Mouse). Un véritable voyage vers une scène inventive et méconnue dans nos contrées.

Nous serons sur place pour vous faire découvrir ce nouveau festival très prometteur à travers des interviews, des chroniques sur nos découvertes musicales mais aussi sur l’ambiance du festival. On sent que l’on va passer beaucoup de temps du côté du Tokyo Space Odd.

En attendant, vous pouvez d’ores et déjà acheter des pass à la journée (vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21), des pass 2 jours (52€) ou des pass 3 jours (76€). Plus d’informations sur le site de La Magnifique Society.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here