Main Square Festival jour 2 : On danse!

Die Antwoord, Main Square Festival
L'an passé, Die Antwoord nous avait balancé un concert dingue dont on se souvient encore au Main Square.
Ce samedi au Main Square Festival, les corps se sont agités et entrechoqués comme jamais.Une seconde journée dédiée à des groupes plus mainstream qui ont enflammé la fosse.
Talisco

Avec leur mega-hit « The keys », difficile de ne pas avoir envie de danser. Le Bordelais Talisco a chauffé l’ambiance sur la scène principale du Main Square Festival samedi. Avec leur pop-rock lumineuse et leur dégaine à la cool, on se serait presque cru à la plage. D’ailleurs, on pense toujours que c’est le meilleur endroit de profiter d’un concert de Talisco, les pieds dans l’eau. Même sous un ciel gris, Talisco nous a apporté le soleil.

Cage The Elephant

Le concert le plus rock’n’roll de ce second jour du Main Square. Avec son faux air de Keith Richards à la belle époque des Stones, le chanteur Matt Schultz (chemise rouge largement ouverte et pantalon à pinces) se donne à fond sur scène pour réveiller le public. Alliant une formation classique rock (deux guitares, une basse, un batteur et un clavier) à des morceaux très brit pop (« Trouble ») des années 2000, Cage The Elephant a ravi les fans de rock dans une journée très pop. La preuve, on a revu passer quelques cornes du diable que l’on ne pensait plus voir après le passage de System of a Down vendredi.

Jain

Est-il vraiment bien utile de présenter Jain? La révélation française cartonne partout où elle passe. Elle est même capable de plaire aussi bien aux ados comme aux grands-parents avec sa pop nourrie à la world music et au reggae, issus de ses voyages en Afrique et au Moyen-Orient. Les efficaces « Makeba » ou « Heads up » ont ainsi fait longuement sauter le public du Main Square Festival. Même si l’on pouvait craindre l’overdose tant Jain est partout (radio, télévision, pub).

Mais on lui reconnait d’avoir un sens certain de la scène. Il suffisait de la voir haranguer le public pour le faire s’asseoir, sauter, danser, reprendre ses refrains, avec un plaisir certain. Sans compter ce qui est désormais sa signature: finir son concert dans une bulle géante en paquito sur à travers le public. Le succès n’a pas entamé son plaisir de jouer. De notre côté, on a beaucoup aimé son remix de son hit Makeba avec un sample du mythique générique d’Inspecteur Gadget, totalement inédit.

Die Antwoord

On ne savait pas à quoi s’attendre de ce concert. Les white trash sud africains Die Antwoord, placés entre deux monstres de la musique mainstream Jain et Major Lazer sur la grande scène du Main Square Festival allaient-ils faire tâche dans la programmation? Leur concert allait-il finir en sang, larmes et vomi, fidèle à leur image ultra bordeline? Ou serait-il convenu avec un DJ set plan-plan? Ni l’un, ni l’autre.

Certes, on se serait cru à une rave party avec ses paquitos en permanence, ses pogos et plus aucun espace pour bouger. Mais Ninja et Yo-Landi ont su tenir leur public pour que le spectacle reste sur scène. Outrances (on aura vu les fesses de Ninja une paire de fois), gros son de l’imposant DJ God, flow imparables du tatoué Ninja et l’impressionnante voix de chimpmunk de Yo-Landi. Die Antwoord a offert le concert le plus dingue de la soirée au Main Square. Agressif mais fun, oppressant mais libérateur. Totalement Die Antwoord quoi.

Dernier jour du Main Square Festival ce dimanche. La tête d’affiche, c’est évidemment Radiohead! Prix du billet: 69 euros.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here