Alexandra Savior envoûtante et élégante avec « Vanishing Point »

Alexandra Savior Vanishing Point-Modern coma
Alexandra Savior Vanishing Point-Modern coma

Elle est l’une des révélations de l’année 2016. « La petite protégée d’Alex Turner », comme certains aiment l’appeler, dévoile un nouvel extrait de son premier album.

Alexandra Savior a tout d’une icône : aura mystérieuse, voix envoûtante, sensualité déconcertante, l’artiste de 21 ans cultive une esthétique de l’Amérique des années 60. Que ce soit dans sa musique retro-vintage aux sonorités rock ou dans son look et ses réalisations vidéos ultra-léchées et inspirées du cinéma hollywoodien.

Originaire de Portland aux Etats-Unis, Alexandra McDermott de son vrai nom, écrit des poèmes et des chansons depuis l’âge de 12 ans. A 18 ans elle quitte sa ville natale pour tenter sa chance dans le monde de la musique à Los Angeles; 1 mois plus tard elle séduit le label Columbia et signe un contrat. Mais l’histoire va s’accélérer lorsqu’en 2014 elle fait la rencontre d’Alex Turner, le leader des Arctic Monkeys. Entre les deux c’est le coup de foudre artistique, l’entente parfaite; Alex Turner va la prendre sous son aile et devenir son mentor. De cette alchimie naîtra en 2015 le titre « Risk » qui figurera dans la Bande Originale de la saison 2 de True Detective. Par la suite Alexandra réalisera un featuring avec Cam Avery (le bassiste de Tame Impala) pour son album solo  sur le titre « We’re Just Making It Worse » et co-écrira le titre « Miracle Aligner » inclu dans l’album « Everything You’ve Come To Expect » de The Last Shadow Puppets.

Elle sortira prochainement son premier album « Belladonna Of Sadness », co-écrit par Alex Turner et co-produit par lui même et James Ford (The Last Shadow Puppet, Foals, Florence and the Machine). Après avoir dévoilé les 2 premiers singles « Mystery Girl » et « Mirage », l’artiste revient nous ensorceler avec son nouveau titre « Vanishing Point ».

L’artiste nous livre un désert rock décontracté et sensuel. Rythmé par un air de guitare lancinant et porté par une voix suave et faussement nonchalante, on est dès les premières notes transporté dans l’univers rétro de l’artiste. Ambiance Western du vieux Hollywood, Alexandra et sa voix de crooneuse, nous compte l’histoire d’un amour à sens unique avec son timbre de voix chaud qui nous enveloppe. C’est élégant, habité, triste, et au final intemporel.

Son premier album « Belladonna Of Sadness », qui sortira le 7 juin prochain, est un des plus attendus de 2017. Nul doute qu’avec son talent, et appuyé de ses mentors, la mystérieuse Alexandra Savior magnétisera les foules avec sa musique de « western spaghetti insolente et impolie », comme elle le décrit elle-même.

Sortie du premier album d’Alexandra Savior « Belladonna Of Sadness » prévu le 7 avril via Columbia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here