Mark Lotterman, voie grave

Mark Lotterman
Le géant des Pays-Bas en impose avec sa voix de stentor.
Une voix à la John Hurt. Des paroles amères. Un style doucereux. Voici Mark Lotterman.

Ce qui impressionne avec le Néerlandais Mark Lotterman, c’est l’incroyable profondeur de sa voix qui ferait passer Rover pour un castrat. Souvent accompagné d’une guitare ou tenté par des expérimentations plus psyché, c’est elle qui vous attrape, vous attache et ne vous laisse plus partir jusqu’à la fin du morceau.

C’est que Mark Lotterman sait vous capter avec un songwriting sombre et désenchanté. En témoigne son nouveau et excellent morceau « Happy » racontant la lente déchéance de plusieurs personnages: drogue, prison, incompréhension. « It’s such a shame/Because these people should be happy ». On notera au passage le magnifique clip réalisé par une Française, Alice Saey, à base de canards roses psychédéliques.

Si Mark Lotterman s’accompagne souvent d’une guitare sèche pour appuyer sa voix, il a quelque peu ouvert ses horizons pour son prochain album, « Holland » à paraître le 13 octobre prochain. Guitares électriques pour son titre « Lou Reed » ou instruments à vent pour le très décalé « Happy ».

Mark Lotterman n’a pas encore franchi les frontières de son pays natal. Une injustice qu’il est temps de réparer. Aménagez-vous un vrai temps d’écoute. Mark Lotterman se déguste lentement. Ses morceaux ont tendance à taper les six minutes.

Holland, sortie prévue le 13 octobre 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here