Petit Fantôme fait respirer la chanson française

Petit Fantôme, Pierre Loustaunau, Modern Coma
Pierre Loustaunau, alias Petit Fantôme, propose une musique intime et sensible. Apaisant.

Novateur et décalé, Petit Fantôme, qui a travaillé avec François & the Atlas Mountains, apporte un vent de fraîcheur sur la chanson française.

« Ceci est un exercice de cohérence cardiaque, lorsque l’élément monte, inspirez par le nez, quand l’élément descend, expirez par la bouche » Non, ceci n’est pas l’introduction d’un tuto de yoga trouvé sur Youtube. C’est le nouveau clip « Ma naissance » de Petit Fantôme. Une vidéo barrée et psychédélique où l’on suivra des yeux un verre ou une planète monter de descendre sur des images de forêt, de mer ou d’espace.

Rien que cette idée de clip montre que le projet Petit Fantôme de Pierre Loustaunau est à part. Le musicien indie, qui a longtemps travaillé pour les défricheurs François & the Atlas Mountains, pose ainsi une musique planante, optimiste et intime. Les instruments sont à l’honneur, la voix éthérée de Pierre Loustaunau se faisant rare sur ses morceaux. Surtout, elle est toujours un ton en-dessous des instruments. Pour une fois, c’est la musique qui domine le chant.

En résulte alors des morceaux très organiques où cordes et plages de synthés s’accordent naturellement. Tout n’est qu’harmonie chez Petit Fantôme. D’ailleurs, pour son tout dernier morceau de l’album à venir, « Libérations terribles », il ne dit pas autre chose dans sa note d’intention. « Cette chanson est une sorte de catharsis qui libère la douleur par la parole et vise en fond la plénitude que chaque kiffeur de la life tente d’atteindre. » Petit Fantôme, c’est l’artiste qui répare ses blessures en chantant. Et les nôtres par la même occasion.

Petit Fantôme ne parle jamais d’autres choses que de lui. Mais il ne faut pas croire qu’il s’agisse de narcissisme même si intituler une chanson « Ma naissance » peut le laisser penser. C’est tout simplement qu’il n’a pas trouvé d’autres moyens d’exprimer tout son mal-être et son histoire personnelle.

Sauf que c’est l’histoire de la pop française qui veut cela. Sinon, autant dire adieu aussi bien à FAUVE qu’à Barbara. D’ailleurs, lors de sa première mixtape qui a fait sensation en 2013, il ne cache pas s’être inspiré aussi bien de Grandaddy que Michel Berger, Deerhunter ou… Véronique Samson. Comme quoi, renouveler la chanson française ne veut pas dire faire table rase du passé.

Un nouvel album est en préparation pour une sortie prévue en 2017. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here